Le Parlement écossais a voté, ce mardi 25 février, la gratuité des protections périodiques pour toutes les femmes. Une première mondiale !

Ce n’est pas trop tôt. L’Ecosse souhaite rendre les protections périodiques gratuites dans tout le pays. La proposition de loi a été adoptée par 112 députés. Seulement un député s’est abstenu de répondre. Plus tard, les élus du Parlement autonome d’Edimbourg pourront proposer des amendements. Si le projet de loi est accepté, le coût annuel de la mesure s’élèvera à 28 millions d’euros.

Vous pourriez donc trouver les protections périodiques, dans les cabinets médicaux, les clubs de jeunes, les centres locaux… et aussi gratuitement distribuées en pharmacie.

La députée Monica Lennon, membre du Parti travailliste écossais, est à l’origine de ce projet. Pour elle, l’adoption de son texte « marquerait un tournant en normalisant la menstruation en Ecosse et en envoyant le signal tangible du sérieux avec lequel notre Parlement prend en compte les questions de genre ». « Il s’agit de produits de base, et pas une seule femme en Ecosse ne devrait avoir à vivre sans protections périodiques. », a-t-elle également souligné.

Plusieurs femmes pauvres ne disposent pas suffisamment de protections hygiéniques. En France, plusieurs femmes sont victimes de précarité menstruelle.

Différentes universités françaises proposent la distribution gratuite des tampons et des serviettes hygiéniques dans plusieurs établissements.